G e s t i o n s d e s é m o t i o n s

Cyprès de ton hêtre

Elixirs floraux

Notre moral a-t-il une influence sur notre santé ???

Quand notre moral est au beau fixe, que notre santé lui correspond,

notre énergie fonctionne et nous « recharge ».

Dès que quelque chose vient mettre cet équilibre en péril, le corps le prend pour une « surcharge », ce qui a un impact immédiat sur le système nerveux, avec tout ce que cela implique

Bien sûr, le corps réagit en tentant de rétablir cet équilibre mais s’il n’y parvint pas, c'est là qu'on voit apparaître des manifestations physiques ou psychiques.

Le Docteur Edward Bach à l'âge de 27 ans déçu par les limites de la médecine traditionnelle, trouvait que le corps était

une machine qu'il fallait souvent réparer !!!

Il se posait la question : " avant d' inciser et ouvrir le corps physique... N'y a t il pas autre chose à faire avant de laisser l'état se dégrader ???"

DR Bach dans ses consultations ne se contentait pas de faire un diagnostic et de nommer la maladie, en délivrant

une ordonnance, puis d'attendre le résultat. Il essayait de comprendre la personne entière, il voyait que la maladie dans le corps physique était souvent le résultat d'un très long processus en marche, comme des clignotants que l'on aurait pas vu

Il marchait des kilomètres, en souffrant beaucoup d'ulcères à la jambe, de maux de tête et de tics douloureux. ...

Je vous invite à cliquer sur le lien qui vous expliquera la découverte du Dr Bach

personnellement j'ai découvert cette merveille de la nature en 1995 pour me préparer à une petite opération chirurgicale. Vu l'effet, j'ai suivi une formation car c'était vraiment peu probable que mon stress, ma culpabilité et ma fatigue soient résolu de manière si "souple", comme une feuille avance sur le rivage ...

je dois savoir à quoi ressemble la douleur pour avoir une compréhension intime de ce que les autres ressentent " disait-il .

En 1917, pendant la guerre, il est victime d'une hémorragie interne et s'évanouit;

on l'opère sans qu'il ait repris connaissance.

Dès son réveil, on lui annonce que son état général est critique. Son attitude et ses émotions bloquent sa joie de vivre

Il décide alors de consacrer le reste de sa vie à " COMPRENDRE " et essayer de découvrir l'Invisible qui fait marcher cette machine…

Après de longs moments de repos, " méditation dans les bois, le long des rivières ..." il parti à la recherche de la nature et de sa mission

A l'orée d'un beau matin, attiré par les gouttelettes sur les pétales des fleurs, il comprend que grâce à l'action du soleil, celles-ci vont recevoir chacune leur propre vibration, " le message de la qualité de la fleur ".

C'est alors qu'il a pensé à " imiter " l'orée du jour et dépose un bol d'eau de source au soleil le recouvre de pétales cueillies juste avant leur pleine floraison.

Après 3h en plein soleil, il filtra et pris bu cette solution. Il senti rapidement comme un éclair dans son "mental " quelques gouttes.

Cette "eau florale" avait bien une vertu particulière, probablement en relation avec son environnement, sa couleur, sa fragilité, son appellation ...

Docteur Bach rencontrant divers états d'âme, se força à entretenir ces pensées négatives afin de ressentir l'effet de ses préparations.

Très rapidement il en releva 12 dispositions ainsi que les fleurs capables de les rééquilibrer.

En 1930, il quitta Londres, pour essayer de mettre au point de nouveaux remèdes et une nouvelle méthode de potentialisation : la méthode de l'ensoleillement.

En 1934 : 19 élixirs furent couronnés

En 1936 : LES 38 ELIXIRS PRENNENT VIE

et à ce moment Ce Respectable Docteur annonce à ses proches qu'il va les quitter, sa mission était terminée.

Le 28 novembre 1936, la même année que la clôture de ses préparations, il s'endormit dans un profond sommeil laissant à

la médecine universelle une richesse sans pareil !

Il est et restera le « père » des élixirs floraux, adoptés depuis par des praticiens de la santé.

Les élixirs sont prepares à partir de fleurs. Ces élixirs, à la suite d'une certaine dilution, servent de

remède. DR BACH prit conscience déjà vers les années 20 !!!!! que les humeurs négatives qui se

transformaient en pensee positive, redonnait la santé au sujet.

Chaque fleur incarne la force positive pour un état émotionnel négatif, que cela soit la peur,

le ressentiment ou le désespoir.

C’est l’interconnexion entre le spirituel, le mental, l’émotionnel et le physique .

Ces remèdes remarquables élargissent notre compréhension des soins de santé en reconnaissant la relation entre le corps et l’âme.

Il déclarait :

• Cette méthode de guérison, qui nous a été révélée, montre que ce sont nos inquiétudes, notre anxiété et autres sentiments de ce genre qui ouvrent la voie à l'invasion de la maladie.

• « La maladie est en soit bienfaisante et a pour but de nous faire comprendre notre égarement ».

• Nous pouvons dès lors rechercher nos défauts et les éliminer en cultivant en nous la qualité opposée.

Pour que l’être humain puisse se débarrasser définitivement d’une maladie il serait bon qu’il réfléchisse aux causes psychologiques et surtout aux humeurs qui sont à l’origine.

Faisons nous aider par la force des herbes, des plantes et des arbres qui sont dotés divinement d’énergie.

Lorsque l’individu ressentira un afflux de vitalité grâce à ces produits de la nature, il trouvera la force de résoudre beaucoup plus facilement sa maladie.

Le Docteur Bach a ainsi découvert 38 remèdes de plantes, de fleurs et d’arbres qui correspondent aux humeurs et aux 38 comportements psychologique qu’il propose de traiter.

• La vie ne nous demande pas des sacrifices inimaginables ; elle nous demande de parcourir notre chemin avec de la joie au cœur ! et d’être une bénédiction pour ceux qui nous entourent. Lorsque nous quitterons cette terre, nous la laisserons meilleure que nous ne l’avons trouvée en arrivant.

Alors, nous aurons accompli notre devoir.

Ce n'est que 50 ans plus tard que la médecine commence à découvrir l'OR que ce médecin nous avait offert.

« La maladie est un genre de consolidation d’une attitude mentale et il est seulement nécessaire de traiter l’attitude mentale du patient pour voir la maladie disparaître » disait le docteur Bach.